EP Disponible Maintenant - ÉCOUTEZ

Ax

Écoutez

« Je n’ai jamais vraiment été fou, mis à part  les fois où mon cœur a été touché. » Edgar Allan Poe

Cette citation vous parle peut-être. L’amour a cette capacité à faire ressortir le meilleur et le pire en vous. L’amour et la violence comportent d’ailleurs plusieurs similitudes, notamment dans leur caractère intense et souvent incontrôlable. 

Laisser partir la personne qu’on aime est terriblement difficile. Une rupture vous amène inévitablement à remettre en question votre amour-propre. Certaines personnes n’arriveront jamais à lâcher prise.  

Dans le cadre de mon travail dans le système judiciaire canadien, j’ai travaillé sur plusieurs cas de meurtres. L'”amour” se trouve plus souvent qu’autrement au cœur des drames les plus violents.

J’ai encore à ce jour du mal à comprendre que certaines personnes choisissent de tuer l’être aimé plutôt que d’accepter la fin d’une relation.

Ax n’est pas une chanson d’amour typique, mais c'en est une à sa façon.

La pièce a été mixée par Mark Lawson (Arcade Fire, Timber Timbre, Beirut, Owen Pallett) au studio qu’il partage avec Arcade Fire à Montréal. Elle a été enregistrée dans mon studio à la maison. 

Perchaude

Écoutez

Perchaude parle de cette impression de n’avoir aucune emprise sur sa propre vie. L’histoire qui a inspiré la chanson sort tout droit d’un film hollywoodien. Pourtant, les événements se sont déroulés dans une prison près de Montréal qui n’a absolument rien de glamour.

En bref, un prisonnier entretenait une liaison secrète avec sa psychologue. Trouver l’« amour », ou ne serait-ce qu’une relation sexuelle consentante, relève du miracle en prison. L’homme était donc enchanté par toute cette situation... jusqu’à ce qu'elle ne tourne au vinaigre. 

Les choses ont commencé à se compliquer lorsque le détenu apprit que la psychologue entretenait aussi une relation avec un gardien. Il obtenu cette information plusieurs mois après le début de l’aventure. Il se mit à paniquer. Il savait très bien à quel point sa vie deviendrait misérable si le personnel de la prison avait vent de sa liaison. 

Il décida alors qu’il serait sage de prendre ses distances, mais la psychologue n’était pas du même avis. Elle souhaitait le garder dans sa charge de travail, si vous voyez ce que je veux dire. Évidemment, les évaluations de cette dernière sont d’une grande importance pour le détenu. Un rapport négatif pourrait grandement affecter ses chances de retrouver sa liberté. Elle se trouva donc avec une emprise totale sur le destin du prisonnier et commença à le manipuler.

Bien entendu, il s’agit de la version du prisonnier. S’agit-il de la vérité? Je n’en sais rien. Probablement pas complètement. Je n’ai pas eu l’occasion de voir l’autre côté de la médaille. 

Si tout cette histoire peut paraître rigolote, je vous jure que c’était assez triste et pathétique d’entendre le détenu se lamenter. On pouvait vraiment sentir son profond sentiment d’impuissance. Le sentiment de n’avoir absolument aucun contrôle sur son propre destin. Je ne sais pas si j’ai ressenti de l’empathie pour cet homme, mais la difficulté de sa situation était tellement flagrante que cela m’inspira la chanson. La mouche sur fond gris qui fait guise de pochette me rappelle l'ambiance drabe des prisons canadiennes.

Une fois de plus, la pièce a été mixée par Mark Lawson (Arcade Fire, Timber Timbre, Beirut, Owen Pallett) au studio qu’il partage avec Arcade Fire à Montréal. Elle a été enregistrée dans mon studio maison.

About

Recevez les dernières nouvelles